19 avril 2024

Alexis Côté électrisant dans une victoire de l’Everest

L’étincelante performance d’Alexis Côté, qui a inscrit deux buts et deux passes, a permis à l’Everest de la Côte-du-Sud de mettre fin à sa séquence de trois défaites consécutives grâce à une victoire de 6-4 face aux Rangers de Montréal, samedi soir. Après l’affrontement, l’entraîneur-chef de l’Everest, Simon Labrecque, ne tarissait pas d’éloges envers son vétéran de 20 ans. «Quand ça va mal, on veut voir qui sont les vrais. J’ai demandé à des gars de nous aider à se sortir de cette mauvaise séquence. Alexis a joué comme un meneur et il a disputé probablement son meilleur match de l’année. Je suis très fier de lui!» Malgré le fait match a été en montagnes russes, le pilote a bien aimé l’ambiance sur le banc et le fait que ses joueurs ont gardé la tête froide dans les moments où les Rangers ont été menaçants. « On n’a su garder notre avance toute la soirée. Cette victoire fait vraiment du bien au moral. » Alexis Côté a fait bouger les cordages à deux reprises, dont une fois en avantage numérique en première période. Au milieu du deuxième vingt, Montréal a été en mesure de s’inscrire au tableau indicateur.  Toutefois, quelques secondes plus tard, Timothy St-Pierre a redonné une priorité de deux buts à son équipe. En fin de période, les Rangers ont fait mouche pour porter la marque à 3-2. Contrairement aux matchs précédents, l’Everest a été en mesure de conserver son avance. Serein Ntibashoboye a marqué son 11e pour porter le compte à 4-2. Par la suite, les locaux ont rétréci l’écart. Timothy St-Pierre a de nouveau trompé la vigilance du gardien adverse portant ainsi le pointage à 5-3. Cependant, les Rangers n’ont pas baissé les bras et ils ont fait scintiller la lumière rouge. Émile Côté a fermé les livres en marquant le 6e but de l’Everest.   Se faire remonter de nouveau Vendredi soir, l’Everest recevait la visite des Inouk de Granby. Encore une fois, la troupe de Simon Labrecque a bousillé une avance, elle qui menait 2-0 après une période grâce aux buts de Félix Riverain et Dan Chrétien. Au deuxième vingt, Granby a rétréci l’écart à un but. Toutefois, Félix Riverain est revenu à la charge 40 secondes plus tard. Cependant, cela a été le dernier moment de réjouissance de l’Everest. L’exécution des locaux n’était pas à son paroxysme et Granby a secoué les cordages à deux occasions. Après 40 minutes de jeu, le pointage était de 3-3. Dès le début de la 3e période, les Inouks ont inscrit leur 4e filet de la rencontre et Mathys Poulin a confirmé la victoire des visiteurs en marquant dans un filet désert en fin de match pour porter le pointage à 5-3. L’entraîneur Labrecque a remarqué que ses ouailles étaient davantage sur les talons après le deuxième but des visiteurs. « Lors des deux derniers matchs, nous avons perdu des avances. Dans ce temps-là, les gars réfléchissent un peu plus. » Ce dernier aurait aimé que son équipe génère plus de choses en troisième période. «Nous aurions pu mettre davantage de rondelles au filet et aller chercher des retours.  Parfois, quand tu manques de confiance, tu essaies des jeux parfaits. Cela dit, je crois que les gars ont tout de même essayé. » L’Everest demeure en tête du classement avec une récolte de 38 points, deux de plus que la formation de Laval.