19 juillet 2024

De L'Isle-aux-Grues au Centre Vidéotron

La hockeyeuse originaire de L‘Isle-aux-Grues, Laurie Vézina, vit de très bons moments grâce à son sport de prédilection. Après avoir remporté une médaille d’argent avec Équipe Québec lors du Championnat national féminin M18 qui s’est déroulé en Colombie-Britannique récemment, elle a appris qu’elle disputera un match au Centre Vidéotron avec son équipe, les Titans du Cégep de Limoilou face aux Cougars de Champlain-Lennoxville tout juste après le match des Remparts de Québec le 3 février prochain.

  « C’était une belle surprise quand l’entraîneur a annoncé cette nouvelle. Je rêve de jouer dans cet amphithéâtre depuis que je suis jeune. En plus, nous affronterons Lennoxville, ça devrait être un bon match », a anticipé la joueuse de première année avec les Titans. D’ailleurs, cette dernière mentionne que sa transition dans ce nouveau calibre s’effectue très bien, et ce, même si le jeu est beaucoup plus rapide. « Nous n’avons pas beaucoup de temps pour réfléchir sur la glace», a constaté celle qui aspire à atteindre la Ligue professionnelle de hockey féminin un jour.

Une sportive décorée d’argent Laurie a pris part à un processus s’échelonnant sur un an pour mériter sa place au sein de l’alignement d’Équipe Québec. Selon elle, son intensité lui a permis de tirer son épingle du jeu auprès des dirigeants. « Lorsque j’ai su que je faisais l’équipe, j’étais avec une amie. Un petit rêve venait de se réaliser pour nous», a-t-elle mentionné. Sur la surface glacée, Équipe Québec a livré tout un match en disposant de la Colombie-Britannique dans le carré d’as. Par la suite, le club n’avait pas trop d’attente face à la puissante formation ontarienne lors du match ultime. « Avec notre gain en demi-finale, c’était certain que nous allions avoir une médaille. Évidemment, nous étions déçues d’avoir perdu en prolongation, mais les entraîneurs étaient fiers de nous », a fait valoir celle qui considère avoir bien joué son rôle pendant le tournoi en amenant beaucoup d’énergie à sa troupe.

La découverte d’une passion Laurie a donné ses premiers coups de patin à L’Isle-aux-Grues avec son père et ses frères. « Je voyais mon père venir pratiquer à l’aréna de Montmagny en avion. J’étais jalouse, car mes frères y allaient aussi. J’ai commencé à les suivre. » Laurie a amorcé son parcours au hockey mineur avec les Alliés de Montmagny. C’est à ce moment qu’elle a eu la passion du sport. « Les entraîneurs et les gars étaient près de moi. C’était une belle expérience à vivre, car l’encadrement était vraiment adéquat. » Par la suite, elle a été transférée avec les filles au niveau pee-wee à Québec. Un moment d’adaptation a été nécessaire pour elle, car le jeu préconisé n’est pas le même pour les deux sexes. « Avec les gars, tu as moins de temps avec la rondelle tandis qu’avec les filles, tu dois prendre ton information et garder la rondelle en évitant de faire des passes inutiles. » Pendant la pandémie, Laurie a joué avec les gars à l’Académie Saint-Louis. Par la suite, elle est retournée avec les filles au sein des As de Québec. En ce moment avec les Titans, elle porte le numéro 29, le même que l’une de ses idoles, Marie-Philip Poulin.