20 juin 2024

L’Everest signe un 6e gain consécutif

Félix Riverain a joué les héros en prolongation en inscrivant le but gagnant face aux Prédateurs de Joliette, permettant ainsi à l’Everest de connaître une autre fin de semaine sans faille avec deux gains, 5-2 vendredi à domicile et 5-4 le lendemain dans Lanaudière. Un but a été inscrit lors du premier vingt et il a été l’œuvre des locaux. En deuxième période, l’Everest a marqué trois buts consécutifs. Dan Chrétien, Elliot Lavoie et Julien Hébert ont noirci la feuille de pointage. Malgré cette séquence, les Prédateurs avaient encore du mordant et ils ont répliqué en trompant l’homme masqué de l’Everest à deux reprises pour ramener les deux formations à la case départ. Lors du troisième vingt, Dan Chrétien a fait bouger les cordages pour une deuxième fois, mais Joliette a égalé le pointage quelques minutes plus tard. La prolongation a donc été nécessaire. Félix Riverain, qui avait vu son impressionnante séquence de 17 matchs consécutifs avec un point s’arrêter vendredi, a dénoué l’impasse pour procurer la victoire à Côte-du-Sud. Les unités spéciales ont fait le travail dans le duel face aux Prédateurs de Joliette. La troupe de l’entraîneur-chef, Simon Labrecque, a marqué à trois occasions en supériorité numérique. Emmanuel Papakonstantinou a effectué son premier départ pour l’Everest dans cette rencontre. Soirée productive pour Elliot Lavoie L’Everest recevait la visite des Condors du Cégep Beauce-Appalaches vendredi soir. Elliot Lavoie a fait plaisir aux 421 spectateurs en ouvrant la marque dans les premiers instants du match. Son coéquipier, Serein Ntibashoboye, a doublé l’avance des locaux en inscrivant son 9e de la présente campagne. En deuxième période, la lumière rouge a scintillé à plusieurs reprises. Cinq buts ont été marqués par les deux équipes. Tout d’abord, Elliot Lavoie a donné une priorité de trois filets à sa troupe. Cependant, les visiteurs ont été en mesure de rétrécir l’écart. Dix minutes plus tard, Lavoie est revenu à la charge pour compléter son tour du chapeau et Timothy St-Pierre a porté le pointage 5-1 pour les locaux. En toute fin d’engagement, Jean-Raphaël Roy a redonné un peu de vie aux Condors en s’inscrivant de nouveau sur la feuille de pointage. Le gardien de l’Everest, Alexandre Lauzier, n’a plus rien donné par la suite. D’ailleurs, ce dernier a été fumant dans ce duel en bloquant 41 des 43 tirs dirigés vers lui. L’Everest a six gains consécutifs en ce moment. L’entraîneur-chef, Simon Labrecque, est très content de voir son équipe trôner au sommet du classement. Cela dit, il ne met pas uniquement l’accent sur les résultats. « Notre façon de jouer est importante et chaque match est un apprentissage. » Parlant de leçon, Côte-du-Sud a appris qu’il ne fallait prendre personne à la légère, et ce, peu importe l’adversaire. « C’était une guerre de tranchée contre Joliette. Nous avons affronté une équipe très physique. Les gars ont fait preuve de caractère et il a fallu travailler fort pour sortir avec la victoire. »