21 mai 2024

Une fin de semaine en montagnes russes pour l’Everest

Après une convaincante victoire de 6-2 vendredi, l’Everest de la Côte-du-Sud a bousillé une avance de 3-0 pour finalement s’incliner 6-3 contre le Collège Français de Longueuil, dimanche. À la fin du duel, l’entraîneur Simon Labrecque avait de la difficulté à trouver les mots pour expliquer ce revers. «C’est très décevant. On menait 3-0 et nous contrôlions le match. Nous avons donné deux buts lorsque nous étions en avantage numérique. Le Collège Français a pris du momentum. C’est une équipe structurée qui respecte la partie et elle travaille fort. De notre côté, nous n’avons pas été en mesure de revenir. Nous avons manqué énormément de caractère, c’est très décevant. » Ce dernier qualifie cette performance « d’inacceptable » et il juge que ses joueurs devront se regarder dans le miroir. « Nous avons toujours de gros débuts de matchs et nous menons par deux ou trois buts. Il faudra que les gars allument. Le plan match est là et il doit être exécuté pendant 60 minutes. » Lors de la première période, Alexis Côté, Andy Gagné et Dan Chrétien ont marqué pour l’Everest. Cependant, l’avance de la Côte-du-Sud a fondu comme neige au soleil au deuxième engagement. Les locaux ont inscrit quatre buts sans riposte pour prendre le devants 4-3. Le Collège Français a aussi fait des dommages en 3e période en marquant deux buts. Saint-Jean-Port-Joli inspire l’Everest L’Everest disputait son premier match de la saison du côté de Saint-Jean-Port-Joli. Pour l’occasion, les Prédateurs de Joliette étaient les visiteurs. L’attaque de la Côte-du-Sud a fait des ravages dès la première période avec trois réussites. Dan Chrétien, Émile Côté et Justin Hébert ont été les marqueurs. En période médiane, la troupe de Simon Labrecque a fait mouche trois fois, grâce à Andy Gagné et Dan Chrétien à deux reprises, lui qui a ainsi complété son tour du chapeau. Les Prédateurs ont trompé la vigilance d’Alexandre Lauzier deux fois en troisième période. Cela dit, ce dernier a été solide devant sa cage en bloquant 34 lancers. « Dans l’ensemble de l’œuvre, je suis très content des joueurs. Nous avons eu le contrôle de ce match et nous aurions pu marquer plus que six buts», a fait valoir le pilote de l’Everest. Depuis un certain temps. M. Labrecque a eu la main heureuse en réunissant Dan Chrétien, Elliot Lavoie et Julien Hébert. «Ce sont trois leaders et ils ont travaillé de la bonne manière.» Le prochain match de l’Everest aura lieu vendredi. Le Phœnix de Montréal sera de passage à l’aréna de Montmagny sur le coup de 19h45.