Valoriser l’alphabétisation dans une des régions avec le taux de littératie le plus bas au Québec

Photo de Katy Desjardins
Par Katy Desjardins
Valoriser l’alphabétisation dans une des régions avec le taux de littératie le plus bas au Québec
Les trois intervenantes Domique Lacombe, Marie-Élaine Gagnon et Hélène Blais.

Dans le cadre de la Journée internationale de l’alphabétisation qui se tenait le 8 septembre dernier, le Groupe Alpha Montmagny (GAM) ouvrait ses portes à la population afin de faire découvrir ses services. Les trois intervenantes de l’organisme expliquent au Journal que leur rôle est loin de se limiter à apprendre aux gens à lire et à écrire. Elles posent plusieurs gestes afin de rendre plus facile le quotidien de plusieurs personnes dans la MRC.

La dernière étude internationale en alphabétisation date de 2013. Les gens y étaient classés selon le Programme d’évaluation international de compétence des adultes du niveau 0 à 5. Au Québec environ 4 % de la population n’atteignait pas le niveau 1 (quelqu’un à ce niveau a de la difficulté à lire un menu au restaurant). Aussi, 53,3 % n’atteignaient pas le niveau 3, ou celui qui serait acceptable afin d’être en mesure de bien fonctionner dans la société. Quelques plus petites études publiées par la suite à l’échelle québécoise montreraient que les choses se seraient légèrement améliorées, mais que les besoins pour de l’aide en alphabétisation sont toujours très élevés. La MRC de Montmagny fait partie des régions les plus faibles en Chaudière-Appalaches et au Québec avec 54,1 % des gens qui n’atteignaient pas le niveau 3.

Le GAM offre ses services aux municipalités du nord de la MRC de Montmagny, soit Montmagny, Cap-Saint-Ignace, Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, Berthier-sur-Mer et Saint-Antoine-de-l’Isle-aux-Grues. La mission principale de l’organisme est d’accueillir les gens qui ont de la difficulté en lecture, en écriture, en calcul, en informatique, etc. et de les aider dans leur cheminement. Trois services sont disponibles : l’alphabétisation, la formation continue et la persévérance scolaire.

Alphabétisation

Environ une quarantaine de personnes par année bénéficie de ce service au GAM. Des ateliers sont donnés en groupe avec des participants qui ont un niveau d’alphabétisation différent. Les groupes restent toutefois relativement petits afin que les formatrices puissent avoir assez de temps à consacrer à tous. Beaucoup d’apprentissages sont basés sur les besoins quotidiens. Cela représente, par exemple, comment utiliser un guichet automatique, comment comprendre une prescription, etc. Des ateliers individuels peuvent aussi être offerts au besoin.

Sous différents thèmes, les ateliers visent à acquérir des connaissances tout en s’amusant. En produisant du matériel pédagogique et en faisant des sorties, les intervenantes souhaitent que les gens n’aient pas l’impression d’être à l’école.

Parfois, les services peuvent aller plus loin que les ateliers. Les formatrices racontent qu’elles ont déjà aidé des gens à faire des appels à des endroits comme des bureaux gouvernementaux où l’on demande de choisir des options. Elles peuvent aussi aider à comprendre les factures d’électricités, d’internet, etc. Elles s’assurent également que les gens qui les rencontrent fassent leurs rapports d’impôts à la bonne période. Les intervenantes se disent aussi conscientes que plusieurs personnes qui fréquentent l’organisme n’ont pas nécessairement d’autres ressources autour d’elles et elles trouvent important d’être présentes pour ces gens.

Formation continue

La formation continue en informatique est maintenant offerte par le GAM. Sous différente formule, il est possible d’y apprendre le fonctionnement de plusieurs logiciels ou appareils électroniques. Des manuels ont aussi été montés par les formatrices avec lesquels les gens peuvent repartir après la formation.

Le GAM travaille aussi en collaboration avec les organismes et les entreprises pour la formation continue.

Persévérance scolaire

Le GAM fait plusieurs actions afin de réduire le décrochage scolaire dans la région. Parmi celles-ci, on retrouve la Bibliomobile qui offre aux parents des livres à faire découvrir à leurs enfants pour encourager l’éveil à la lecture. L’organisme souhaite intégrer la lecture dans le quotidien de familles de la région.

L’aide au devoir est aussi offerte par le GAM. Les intervenantes essaient d’y outiller les parents afin qu’ils soient en mesure de mieux accompagner leurs enfants dans leurs travaux scolaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires