La famille au cœur de nos entreprises

Photo de Katy Desjardins
Par Katy Desjardins
La famille au cœur de nos entreprises
Alex Blais et Kaven Gaudreau de Forage CBF et Caroline Hébert de Constructions HDF.

Cette année, deux entreprises de la MRC de Montmagny représenteront la région lors du gala Les Mercuriades, soit Constructions HDF et Forage CBF. Les propriétaires de ces compagnies familiales nous expliquent ce qui a entrainé leur nomination.

Le 2 mai prochain se tiendra la 42e édition du concours Les Mercuriades de la Fédération des Chambres de commerce du Québec (FCCQ). Chaque année, celui-ci récompense des entrepreneurs de partout au Québec.

Forage CBF

La compagnie basée à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud est présentement en nomination dans la catégorie « Entreprenariat » section PME. Il s’agit d’une deuxième nomination de l’entreprise aux Mercuriades.

Dans les dernières années, Forage CBF aurait fait de nombreux investissements afin de soutenir sa croissance. En plus d’accroitre sa flotte de véhicules et de machinerie spécialisés, l’entreprise commence à investir dans d’autres compagnies avec lesquelles elles collaboraient. Dans une logique d’intégration verticale, Forage CBF investit maintenant dans des entreprises qui, par exemple, produisent des pièces pour leurs machines. Elle achète aussi des propriétés immobilières qu’elle louait auparavant afin d’entreposer son équipement.

Forage CBF est une compagnie familiale fondée par Camille Blais en 1950. L’entreprise est encore dans la famille alors que la troisième génération en a repris les rênes. Tous les actionnaires auraient eu une vision commune ce qui aurait permis à la compagnie de continuer à prospérer. En effet, elle connait une croissance très rapide depuis les cinq dernières années.

Constructions HDF

L’entreprise de Cap-Saint-Ignace, Constructions HDF, est aussi en forte expansion. Elle a d’ailleurs investi plusieurs millions de dollars dans les dernières années.

La compagnie est nominée dans la catégorie « Contribution au développement économique et régional » section PME. Caroline Hébert, propriétaire, explique que les implications de la dernière année de Constructions HDF auraient permis des retombés économiques d’environ 1 M$ dans le milieu. Ces contributions seraient sous formes monétaires ou de travaux manuels dans divers projets de la communauté. Mme Hébert ajoute que la compagnie souhaite continuer à s’impliquer autant dans les prochaines années.

Les propriétaires, Caroline Hébert et son conjoint François Pelletier, ont démarré l’entreprise, mais ils ont déjà plusieurs candidats pour la relève lorsque le temps sera venu. Le couple a six enfants et certains auraient déjà commencé à s’impliquer dans l’entreprise familiale. Les propriétaires actuels sont donc confiants que Constructions HDF demeurera dans la famille pour au moins une deuxième génération.

Pénurie de main-d’œuvre spécialisée

Les propriétaires des deux entreprises s’entendent pour dire que le manque de main-d’œuvre est un problème qui concerne aussi le milieu de la construction. M. Kaven Gaudreau de Forage CBF ajoute qu’il est encore plus compliqué de recruter dans le domaine, car pour travailler sur les chantiers de construction au Québec, il est nécessaire d’avoir ses cartes de la Commission de la construction du Québec (CCQ). Il explique que même si les règles d’immigrations au fédéral changeaient et qu’il s’avérait plus facile de recruter à l’étranger, les candidats seraient tout de même rares, car il a besoin de travailleurs formés dans un domaine spécifique qui détient ses certifications de la CCQ.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires