L’usine Teknion de Montmagny en constante croissance

Photo de Katy Desjardins
Par Katy Desjardins
L’usine Teknion de Montmagny en constante croissance
Les murs architecturaux sont fabriqués sur la ligne de verre.

Il y a quelques années, l’usine Teknion de Montmagny s’est orientée vers un nouveau créneau car son produit principal n’était plus en demande. La ligne de verre automatisée a ainsi été créée afin de mettre sur le marché des murs de verre architecturaux faits sur mesure. Malgré un contexte économique plus difficile pour plusieurs entreprises, Frédéric Marier, directeur général, affirme que ce produit est tout de même de plus en plus en demande et qu’il est conçu exclusivement à Montmagny.

Le président explique que la création de la ligne de verre qui produit surtout des murs architecturaux est l’élément qui a permis à l’usine de Montmagny de poursuivre sa croissance. Le créneau fut développé aussitôt que les produits ont commencé à être en demande sur le marché, ce qui a permis à Teknion de devenir rapidement l’un des grands fournisseurs. « Aujourd’hui, c’est le produit dans le mobilier de bureau qui est le plus en demande et nous pouvons dire que nous avons ça ici à Montmagny. »

Selon M. Marier, un des plus grands enjeux dans l’industrie est l’approvisionnement. Depuis l’arrivée de la COVID-19, plusieurs produits sont difficiles à obtenir et le verre ne fait exception. Teknion a donc procédé à l’acquisition d’un autre bâtiment à Montmagny pour le convertir en entrepôt. M. Marier explique qu’ainsi la compagnie est en mesure d’acheter de grandes quantités de verre lorsqu’il est disponible pour ensuite l’entreposer. Elle peut ainsi continuer à répondre à la demande, même lorsque le verre est rare sur le marché.

Plus d’automatisation

Dans les prochaines années, M. Marier indique que les investissements dans l’usine de Montmagny serviront surtout à moderniser certains équipements et à en automatiser d’autres. Cela permettra autant de compenser la pénurie de main-d’œuvre que d’assurer une plus grande sécurité pour les employés. Le président explique que le verre est un produit difficile à manipuler et qu’il peut être dangereux en cas d’accident. Il souhaite donc que celui-ci soit manipulé le plus possible par des machines contrôlées par les employés, plutôt que par les travailleurs eux-mêmes, afin d’assurer leur sécurité.

Certains équipements commencent aussi à prendre de l’âge et seront remplacés graduellement dans les prochaines années.

Frédéric Marier affirme finalement que ce produit est exclusivement produit à Montmagny et que Teknion Roy & Breton souhaite que cela demeure ainsi. Il n’y a donc pas de projet en cours qui viserait à débuter des lignes de verre dans d’autres usines au Québec. « Je vois un très beau futur pour cette usine et nous en sommes vraiment fiers. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires