24 juillet 2024

Des mois productifs pour Mathieu Rivest

À l’aube de la saison estivale, Mahieu Rivest, député caquiste de la Côte-du-Sud, est fier du travail accompli jusqu’à présent et promet de grande chose pour son comté.

D’entrée de jeu, pour le politicien, l’un des projets de loi les plus significatifs des derniers mois a été celui relatif à la santé. « Christian Dubé fait un travail exceptionnel de négociation avec le secteur de la santé pour s’assurer que nous puissions mettre en place les meilleures actions possibles pour libérer le monde de la santé, » déclare-t-il. Pour celui-ci, la création de Santé Québec, un volet central de cette réforme, vise à améliorer l’efficacité de la première ligne de soins, un aspect crucial pour les citoyens.

M. Rivest a également participé activement à deux commissions parlementaires importantes : la commission de la culture et de l’éducation, et celle de l’aménagement du territoire. Siégeant aux côtés des ministres Bernard Drainville et Isabelle Charest sur des projets de loi concernant la protection des élèves et des jeunes pratiquant des activités sportives, il exprime sa fierté quant aux avancées réalisées. « Ce sont des enjeux qui me tiennent particulièrement à cœur, » affirme-t-il.

La protection des élus municipaux a aussi été un sujet important pour Mathieu Rivest dans les derniers mois, notamment avec le projet de loi 57. Cette loi vise à encadrer et protéger le travail des élus à travers le Québec, permettant un environnement de travail respectueux et sans entrave. « Je suis extrêmement fier du projet de loi qui a été déposé pour assurer un meilleur travail pour les élus de partout au Québec, » souligne-t-il.

Concernant les défis locaux, le député a mis en avant les besoins spécifiques des petites municipalités de la Côte-du-Sud. Avec des villages de parfois seulement 300 habitants, il est crucial pour lui de s’assurer qu’ils disposent des ressources nécessaires pour fonctionner efficacement. Rivest encourage les citoyens à soutenir activement leurs conseillers municipaux, surtout durant les périodes estivales.

Pour l’été, le député a prévu de rester proche de ses électeurs, avec une présence marquée dans divers événements locaux, dont les célébrations de la Saint-Jean-Baptiste. « Nous voulons être présents, aller visiter les gens et participer aux festivals, » déclare-t-il avec enthousiasme. Une nouveauté cette année est l’embauche d’un stagiaire en sciences politiques, Alexis Masson, qui aidera à maintenir les bureaux ouverts et actifs pendant les vacances. L’un des projets majeurs sur lesquels M. Rivest a travaillé est le complexe culturel de Montmagny. En attente de réponses concernant le financement du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), il reste optimiste. « Nous avons croisé les doigts et travaillé d’arrache-pied avec l’ensemble des partenaires » dit-il, soulignant l’importance de ce projet pour la communauté locale.

Vers un second mandat

En ce qui concerne l’avenir, Mathieu Rivest est résolu à poursuivre son travail avec dévouement et énergie. « J’adore ce que je fais, » affirme-t-il, envisageant déjà la possibilité de briguer un second mandat. Il est déterminé à continuer de défendre les intérêts de la Côte-du-Sud, en apportant des solutions concrètes aux défis locaux et en travaillant étroitement avec ses collègues ministres et les citoyens. À mi-mandat, M. Rivest se montre confiant et engagé. Il croit fermement en la collaboration et l’inclusivité pour le développement de sa région. « Je souhaite être près des gens, apporter cette voix à l’Assemblée nationale et continuer à œuvrer pour le bien collectif, » conclut-il.