23 février 2024

Explorez les profondeurs du Saint-Laurent en réalité virtuelle

Le Musée Maritime du Québec à L’Islet lance sa saison estivale le 4 juin prochain. Pour l’occasion, plusieurs activités gratuites seront offertes. Le Musée en profitera également pour inaugurer sa nouvelle expérience en réalité virtuelle qui propose aux visiteurs d’explorer l’épave du Scotsman, un navire reposant au fond du fleuve depuis 1846. Cette année, le Musée Maritime propose une nouvelle activité en réalité virtuelle. Au troisième étage du musée, les visiteurs sont d’abord invités à découvrir des artéfacts qui furent repêchés dans le fleuve Saint-Laurent. Des panneaux d’interprétation les informent ensuite sur le Scotsman, un navire marchand construit en Écosse en 1837. Le bateau a effectué plus de 60 voyages à travers le monde, avant de sombrer au large du Bic en novembre 1846. Son épave fut localisée en 2002 seulement, par des plongeurs récréatifs. Elle était toutefois particulièrement bien conservée. Dans les années suivantes, elle a été l’objet de nombreuses recherches, analyses, fouilles, photos et vidéos. Une reconstruction 3D de plusieurs parties de l’épave a été réalisée par l’entreprise Super Splendide spécialisée en réalité virtuelle et par l’Institut de Recherche en Histoire Maritime et Archéologie Subaquatique.

En passant à la pièce suivante, les visiteurs peuvent alors plonger dans les profondeurs du fleuve grâce à la technologie offerte par la réalité virtuelle. Les casques permettent aux gens de devenir des explorateurs à la recherche d’artéfacts cachés à travers l’épave du navire. Le jeu peut se jouer seul ou en équipe contenant jusqu’à quatre membres.

Selon la directrice générale du Musée, les différents partenaires de ce projet ont investi environ 300 000 $ afin de le mettre en place dans les institutions. Toutefois, elle mentionne que cette technologie offrira plusieurs possibilités dans l’avenir, car pour le moment il s’agit de l’exploration de l’épave du Scotsman, mais qu’il sera possible éventuellement de créer de nouvelles zones d’exploration afin de faire découvrir des endroits différents. Exposition à ciel ouvert Le Musée Maritime a inauguré l’été dernier son nouveau parc fluvial dans lequel 2 M $ ont été investis. L’équipe a continué de développer ces nouvelles installations et a agrandi le nombre d’activités qu’il est possible de faire à l’extérieur avec toute la famille. Depuis l’an dernier, à l’intérieur du Musée et des bateaux-musées, on retrouve « L’Équipée », un guide virtuel qu’il est possible de suivre avec son téléphone intelligent afin d’avoir plus d’information sur les différents éléments exposés. On retrouve aussi de ces panneaux à numérisé dans le parc fluvial.

Aussi, des jeux comme une chasse au trésor ont été développés. Les participants reçoivent une valise dans laquelle ils ont des indices afin de trouver la suivante qui est cachée dans le parc. Ceux qui réussissent à trouver les huit valises reçoivent un macaron à l’effigie d’Apuiti, la mascotte du Musée. Le Musée souhaite aussi mettre d’avant les collaborations avec groupes du milieu, particulièrement avec le milieu scolaire. Par exemple, les macarons remis aux participants de la chasse au trésor ont été fabriqués par les élèves du CPC de l’École secondaire Bon Pasteur. L’école est aussi membre du Musée et vient parfois profiter du parc afin de passer du temps à l’extérieur.

Découvrez en plus sur les nouveautés au Musée Maritime du Québec dans notre reportage complet dans notre édition du 7 juin.