12 juillet 2024

Michel Saulnier et Joanie Lévesque assureront l’avenir de la chapelle des processions

La Fabrique de Saint-Jean-Port-Joli souhaitait vendre la chapelle des processions, car de nombreux travaux étaient nécessaires et elle n’avait plus le moyen d’entretenir le bâtiment. Michel Saulnier et Joanie Lévesque, bien connus du milieu des arts visuels dans la région de L’Islet, ont répondu à l’appel en achetant le bâtiment afin qu’il conserve sa vocation artistique. Michel Saulnier est établi dans la région de L’Islet depuis plus de 30 ans. Il a étudié en arts visuels et est sculpteur professionnel. Il est l’un des fondateurs de la résidence d’artiste Est-Nord-Est et s’est impliqué dans plusieurs éditions de la Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli. Accompagné de sa conjointe Joanie Lévesque, il a fait l’achat de la chapelle des processions afin d’en assurer l’avenir et la restauration. M. Saulnier possède la maison patrimoniale juste à côté de la chapelle. Les deux bâtiments ont d’ailleurs été conçus par l’architecte Charles Bernier. Il n’avait pas nécessairement prévu acheter la chapelle un jour, mais lorsqu’il a appris que la Fabrique mettait la mettait en vente et qu’il y avait une possibilité que le nouveau propriétaire la démolisse, il trouvait inconcevable que Saint-Jean-Port-Joli perde ce bâtiment historique.

Un espace artistique Depuis environ 15 ans, l’artiste peintre Sophie Lambert louait la chapelle des processions de Saint-Jean-Port-Joli à la Fabrique afin de l’utiliser comme atelier chaque été. Maintenant que cette dernière a construit sa propre chapelle à Saint-Roch-des-Aulnaies, sa dernière saison dans la Chapelle de processions s’est terminée le 2 octobre dernier. Les amateurs d’art pourront toutefois continuer à fréquenter le lieu dans les prochaines années malgré le départ de Mme Lambert, car les nouveaux propriétaires désirent que le bâtiment conserve cette vocation. Entre mai et octobre 2023, plusieurs artistes et artisans pourront occuper l’endroit afin de présenter leurs produits à la population. M. Saulnier rappelle qu’il ne souhaite pas faire de ce lieu un autre revenu pour lui et qu’il souhaite plutôt le redonner à la communauté. Il demande donc seulement l’équivalent des frais d’assurances aux exposants. Il ajoute que de présenter des expositions à cet endroit permettra de continuer à animer ce secteur de Saint-Jean-Port-Joli. Il reste toujours quelques formalités afin de présenter l’horaire des expositions pour l’été 2023, mais pour le moment M. Saulnier affirme que les gens peuvent s’attendre à plusieurs sculpteurs, peintres et graveurs. Quelques cafés-discussion sur l’art seront aussi organisés les dimanches lors de la prochaine saison.