27 mai 2024

Des appartements clés en main pour les travailleurs étrangers

Antoine Samuel Boulet, propriétaire de l’Hôtel et du Motel Centre-Ville, et Denis Proulx se sont lancé dans la dernière année dans un projet qui rendra disponible pour les entreprises cherchant des appartements pour ses travailleurs étrangers des logements où tout est inclus. Une dizaine de travailleurs y résident déjà depuis que deux entreprises de la région ont choisi d’adhérer au projet. Il y a quelque année, M. Boulet a acquis un bâtiment situé sur le boulevard Nilus Leclerc à L’Islet. Des discussions ont eu lieu un bon moment afin de déterminer le meilleur service à offrir selon les besoins de la région. Il fut par exemple question de le transformer en hôtel, de faire des appartements, etc. Il a finalement pris la décision de convertir le bâtiment en appartements pour les travailleurs étrangers. Une dizaine de logements pourront y être aménagés, avec un nombre de chambres varié. « Certaines entreprises que nous avons rencontrées nous ont parlé du fait qu’ils avaient beaucoup de difficulté à loger les travailleurs qu’ils accueillent. Ils doivent parfois acheter des bâtiments, faire des appartements puis les gérer, ce qui n’est souvent pas dans le champ de compétence de l’entreprise. » Comme son bâtiment est situé près de plusieurs entreprises et services de L’Islet, il trouvait qu’il était parfait pour le projet, il suffisait de l’aménager. Depuis janvier 2023, avec son partenaire d’affaires Denis Proulx, il rénove l’immeuble qui avait anciennement un usage commercial afin d’en faire des appartements. Tout fut refait à neuf. Pour M. Boulet, il était important que les résidents aient suffisamment d’espace pour vivre confortablement dans les espaces communs et que les chambres soient bien insonorisées pour que les gens puissent avoir leur intimité. Les logements sont entièrement meublés. Selon M. Boulet, il est également possible de demander des ensembles de départ contenant des objets comme des serviettes, des draps, etc. Il ne reste donc qu’à amener ses effets personnels. En ce moment, une dizaine de travailleurs résident au dernier étage. Les travaux avancent et les appartements sur les autres étages seront prêts prochainement. S’adapter aux nouvelles réalités Lors de plusieurs rencontres auxquelles il a participé dans les dernières années, M. Boulet a constaté à quel point il y avait un besoin pour des logements qui seraient en mesure d’accueillir des travailleurs dans la région. « Il y a cinq ans, jamais je n’aurais envisagé de faire un bloc-appartements en entier avec seulement des appartements pour les travailleurs, mais les choses évoluent rapidement et il faut s’adapter aux nouvelles réalités. Le besoin est là et il faut le combler. » Le projet fut développé dans la région de L’Islet, mais M. Boulet a déjà reçu plusieurs demandes pour en démarrer dans d’autres municipalités. « Je sais qu’il y a beaucoup de besoins dans le coin, à Cap-Saint-Ignace et Montmagny par exemple. Pour le moment, nous commençons avec ce premier bâtiment puis nous verrons où le projet nous mène. »

Articles reliés