12 juillet 2024

La recette Danièle Henkel: « À Montmagny, qu’est-ce que vous allez faire là? »

Cette question semble banale à priori, mais elle reflète une réalité par rapport à ce que les gens des grands centres urbains peuvent penser de ceux des régions. Cette réflexion, elle appartient à Danièle Henkel, une femme d’affaires accomplie, conférencière invitée dans le cadre de la série Signature de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Montmagny (CCIM). Devant un auditoire de plus de 150 personnes assoiffées de ses paroles, elle a ainsi demandé : « À Montmagny, qu’est-ce que vous allez faire là?  Comme si, dans la pensée globale, c’était trop petit. Mais je suis ravie d’être là ». Voilà comment l’ex-conseillère politique et économique du consulat des États-Unis en Algérie a su capter l’attention en tenant des propos vrais, livrés tout en douceur malgré le fait que certaines vérités ne soient pas nécessairement faciles à dire ou encore difficiles à entendre ou à accepter. Puis elle enchaîne : « On oublie souvent de remercier les grandes femmes qui ont pavé la voie. On ne valorise pas assez expérience et histoire, générations, familles et régions ». Elle lance : « L’important est le regard que nous portons sur nous-mêmes ». Ce nous-mêmes, on peut le traduire par notre région. Elle questionne son public sur notre façon de promouvoir la région et ses attraits. « Connaissez-vous vos forces ? a-t-elle interrogé, tout en précisant qu’elle avait pris le temps d’effectuer des recherches. Vous avez une proximité phénoménale avec la nature, vos parcs, vos excursions de motoneige, de traîneux à chiens. Vos bons entrepreneurs dans l’acier, l’aluminium, les vitreries, votre ouverture sur le fleuve. Moi, je n’en entends pas parler donc il y a un problème. Qu’attendez-vous? » Faire sa place Immigrée au Canada en janvier 1990, Mme Henkel a passé sa vie à défoncer les barrières mais toujours en douceur, malgré le fait que les institutions banquières ne lui faisaient aucunement confiance. Dans son parcours de combattante elle est passée d’un revenu de 90 000 $ à moins de 20 000 $, ce qui peut nous faire « descendre dans la dignité humaine qui fait appel au savoir-être pour maintenir le cap et la tête haute. Pourquoi? Nourrir quatre enfants ». Elle est passée au travers grâce au soutien et à l’humanisme de sa communauté, Repentigny, un petit milieu capable de soutenir les siens. « Je vendais des Tupperware et je cuisinais des mets. » Elle admet : « Je comprends ce que ça prend pour avancer, pour progresser : du courage, de la détermination et une volonté de fer. C’est grâce aux entrepreneurs si une communauté grandit.  Leur prospérité fait en sorte qu’ils redonnent à la communauté. Alors encourageons-les et achetons d’eux ». Aussi, Mme Henkel s’est aventurée sur le chemin de la peur : « Elle nous sert si on sait l’écouter. Prenez le temps de prendre du recul pour puiser dans vos ressources. La peur, c’est ma meilleure amie. Elle m’aide à me mettre en mode solution. Écoutez-la ». Au sujet de la pandémie, elle glisse que cette crise humanitaire nous a fait perdre nos repères, mais elle a eu cet effet positif faisant en sorte que « nous avons pris conscience de notre bien-être. Nous sommes maintenant plus à l’écoute, plus proactifs. Vivre une journée à la fois ». Politique inclusive, diversité, place des femmes, les genres et les générations, ces thèmes ont tous été abordés. Elle les traite en disant « ces différences qui nous rassemblent. Soyons tolérants, empathiques. Il y a 100 000 personnes handicapées au Québec, bien formées, qui veulent travailler. Pourquoi ne pas les recruter. Qu’attendons-nous ? ». Grande satisfaction Présidente de la CCIM, Alexandra Lemieux concluait avec ce mot : « Notre MRC est un lieu qui regorge d’entreprises de renom, de grands joueurs non seulement pour notre région, mais pour notre province et même notre pays. Nous avons pu ce midi vivre une expérience selon moi à la hauteur de la qualité des entrepreneurs que nous avons dans notre coin, de grands et merveilleux visionnaires et Madame Henkel a su leur apporter une vision d’ensemble motivante, enrichissante et qui donne incroyablement envie de poursuivre sur sa lancée ».