19 mai 2024

La SDÉ souhaite stimuler le virage numérique des entreprises

La Société de développement économique (SDÉ) de Montmagny annonce être partenaire du programme Mon commerce en ligne. Via la SDÉ, les entreprises de la région pourront s’inscrire afin d’avoir accès à un diagnostic complet de la situation de leur entreprise par rapport au web ainsi qu’à des cours en ligne personnalisés selon leurs besoins. Selon la dernière analyse qu’a faite la SDÉ à Montmagny en 2011, environ deux entreprises sur trois n’utilisent pas encore les diverses plateformes web disponibles comme moyens de vendre ou de promouvoir ses produits. Mathieu Sirois, directeur de la SDÉ, mentionne qu’il s’agissait toutefois de données quantitatives et non qualitatives, et que ce n’est pas parce qu’une entreprise utilise les plateformes qu’elle le fait de façon adéquate. « La façon de magasiner beaucoup changée, le confinement imposé en 2020 a eu un impact considérable sur le comportement des consommateurs, leur vision a complètement changé sur l’achat en ligne. Tous les experts dans ce domaine s’entendent pour dire que le phénomène est là pour rester et qu’il va continuer à s’amplifier. Avec cela d’un côté et un manque de main-d’œuvre de l’autre, les entreprises doivent s’adapter rapidement », explique M. Sirois. Après avoir découvert le programme Mon commerce en ligne il y a quelques mois, la SDÉ a choisi de devenir partenaire afin d’offrir ces services aux entreprises de la région. En effet, il est impossible de s’inscrire sans d’abord passer par un partenaire. Mathieu Sirois ajoute que l’offre ne concerne pas seulement les commerces et entreprises de la Ville de Montmagny. Il mentionne que la SDÉ semble être le seul partenaire du programme en Chaudière-Appalaches pour le moment. Il invite donc les entrepreneurs des MRC de Montmagny et de L’Islet entrer en contact avec la SDÉ s’ils sont intéressés à participer. Accompagnement individuel Mon commerce en ligne est programme de l’Association québécoise des technologies (AQT) et de l’École des entrepreneurs du Québec (EEQ) financé en grande partie par les gouvernements du Québec et du Canada. Grâce à cette aide financière, la formation est offerte avec près de 90 % de rabais sur sa valeur réelle selon M. Sirois. Il est possible pour toutes les entreprises québécoises de moins de 100 employés de s’inscrire. Plusieurs forfaits sont disponibles, mais le plus complet inclut un diagnostic complet de la situation de l’entreprise en lien avec le numérique. Ce dernier permet aussi à l’entrepreneur de voir s’il est prêt à faire un virage vers le web ou si certaines modifications au sein de ses entreprises seraient nécessaires. Les experts tenteront aussi de trouver l’endroit où le virage numérique s’intégrerait au plan de développement de la compagnie. Il y a ensuite 14 heures d’accompagnement individuel ainsi qu’une centaine d’heures de contenu en formation en ligne disponible. Le programme fait finalement des recommandations vers des entreprises spécialisées dans le développement de produits web qui pourraient les aider à faire leur virage numérique selon leurs besoins. Se rendre jusqu’au bout Le directeur de la SDÉ mentionne que l’organisme fera un suivi avec les entreprises qui choisiront de s’impliquer dans le programme afin de s’assurer qu’ils ont les outils nécessaires à faire leur virage numérique. Il ajoute que la SDÉ est présentement en train de travailler à l’élaboration de ressources supplémentaires afin de soutenir les entrepreneurs dans la création d’un site web et d’une plateforme de vente en ligne. Des annonces devraient bientôt suivre à ce sujet.

Articles reliés