27 février 2024

L’Everest remet les pendules à l’heure face aux Condors

L’Everest a profité de la présence de joueurs de l’équipe championne de 1998-1999 des Sentinelles de Montmagny pour offrir une performance inspirante face aux Condors de Beauce-Appalaches dans un gain de 4-0 devant 502 spectateurs, vendredi soir.

Ce match était en quelque sorte une revanche pour la troupe de Simon Labrecque qui avait plié l’échine 7-2 face aux Condors la semaine dernière. Sans l’ombre d’un doute, les hockeyeurs ont commencé la rencontre avec le couteau entre les dents. Elliot Lavoie a ouvert la marque pour les locaux avec l’aide d’Eliot Chaput. Quelques secondes plus tard, Serein Ntibashoboye faisait mouche. Félix Riverain et Antonio Baldassarre ont obtenu les passes sur ce filet. Vers la fin de la période, Thomas Bégin a fait bouger les cordages en avantage numérique.

Aucun but n’a été inscrit lors de la période médiane malgré certaines bonnes chances de compter de la part des locaux. De son côté, le gardien Gabriel Boissonneault a été solide comme un roc en bloquant les 18 tirs dirigés vers lui. Au début de la troisième période, Félix Doyon a quadruplé l’avance des siens en trompant la vigilance de l’homme masqué adverse. Félix Gagnon et Andy Gagné ont été complices.

Vraisemblablement la frustration s’est fait ressentir en troisième période et il y a eu beaucoup de rififis. Pas moins de 75 minutes de pénalités ont été accordées aux deux formations. En outre, certains individus ont sorti les poings. Les deux équipes devront d’ailleurs composer avec des effectifs réduits en raison des suspensions aux joueurs fautifs. Mika Audibert de l’Everest a écopé d’une extrême inconduite de partie en fin de rencontre à la suite d’un coup à la tête. Ce dernier aura deux joutes de suspension. L’Everest disposera de quatre joueurs réguliers en moins pour son match à Gatineau vendredi prochain.

Gabriel Boissonneault a réalisé le deuxième jeu blanc de la saison pour l’Everest en bloquant les 43 tirs des Condors.

Au classement général, la troupe de Simon Labrecque demeure au 2e rang, deux points derrière Beauce-Appalaches.