21 juin 2024

Une première compétition pour de jeunes boxeurs

Le Club de boxe 376 de Montmagny était représenté lors d’une compétition à Thetford Mines à la fin mars et les trois participants se sont bien battus selon leur entraineur. Bientôt, ce sera au tour de quelques jeunes boxeurs de la région d’entrer sur le ring pour la première fois dans le cadre d’une compétition.

Trois pugilistes du Club de boxe 376 se sont déplacés du côté de Thetford Mines le 26 mars dernier, soit François Simard, Jonathan Masson et William St-Pierre.

Pour Jonathan, il s’agissait d’une démo car le boxeur changera de catégorie à l’automne. Selon l’entraineur Styves Beaupré, il n’y a pas vraiment eu de gagnant lors de ce combat, mais Jonathan semblait nettement plus fort que son opposant. Il s’agissait toutefois d’une bonne expérience pour le jeune boxeur.

François Simard a, pour sa part, subi une défaite lors de son combat, mais M. Beaupré souligne que c’était très serré. Les juges ont fini par trancher 3 contre 2 en faveur de son adversaire. Le pugiliste a reçu un compte de huit au premier round, mais il a réussi à en infliger un en retour à son adversaire lors du troisième. « C’était vraiment un bon combat et c’était très serré, mais c’est certain qu’en étant à Thetford plutôt que chez nous, les 800 personnes dans le public n’étaient pas là pour nous encourager, donc cela a peut-être eu un impact sur la décision finale », affirme
M. Beaupré.

William St-Pierre a également subi une défaite, « mais lui et son adversaire ont remporté la distinction du meilleur combat de la soirée. William s’est très bien battu », ajoute son entraineur.

Au tour des jeunes

Le Club de boxe 376 participera à deux compétitions qui auront lieu en mai à Saint-Gabriel-de-Valcartier. Le premier événement sera l’occasion pour des jeunes de la catégorie « fun boxe » d’entrer sur le ring pour la première fois dans une compétition. Dans cette classe, on retrouve des sportifs entre 8 et 10 ans et les coups à la tête sont complètement interdits. On verra aussi d’autre catégories de jeunes boxeurs lors de cette compétition. Samuel Savard, Victor Mercier, Jacob Mercier et Justin Guichard représenteront le Club de boxe 376.

Styves Beaupré affirme que de plus en plus d’enfants en bas âge s’intéressent à ce sport dans la région. Il est d’avis qu’il s’agit d’une bonne relève pour le Club, car ils ont le temps de progresser dans ce sport. C’est aussi d’un bon entrainement pour les jeunes sportifs qui ne souhaitent pas nécessairement faire de la compétition.

Un deuxième gala pour les boxeurs un peu plus âgés se tiendra le même jour et le Club de boxe 376 y aura également des représentants. Les pugilistes sur le ring seront François Savard, Éric-Olivier Riendeau et Oleksandr Zalizniak.

Les Jeux du Québec dans la mire?

Selon M. Beaupré, le Club de boxe 376 aimerait beaucoup avoir un représentant qui tenterait sa chance aux prochains Jeux du Québec dans deux ans. Il souhaite voir quelqu’un de Montmagny ou les environs se battre pour Chaudière-Appalaches dans cet événement provincial. L’entraineur précise que la catégorie d’âge est très limitée pour cette compétition, donc peu de ses jeunes seront admissibles mais il affirme que si un boxeur qui aura entre 15 et 16 ans au moment de la compétition a le potentiel et souhaite faire les qualifications, le Club travaillera avec lui afin qu’il se rende le plus loin possible.

Trois pugilistes du Club de boxe 376 se sont déplacés du côté de Thetford Mines le 26 mars dernier, soit François Simard, Jonathan Masson et William St-Pierre.

Pour Jonathan, il s’agissait d’une démo car le boxeur changera de catégorie à l’automne. Selon l’entraineur Styves Beaupré, il n’y a pas vraiment eu de gagnant lors de ce combat, mais Jonathan semblait nettement plus fort que son opposant. Il s’agissait toutefois d’une bonne expérience pour le jeune boxeur.

François Simard a, pour sa part, subi une défaite lors de son combat, mais M. Beaupré souligne que c’était très serré. Les juges ont fini par trancher 3 contre 2 en faveur de son adversaire. Le pugiliste a reçu un compte de huit au premier round, mais il a réussi à en infliger un en retour à son adversaire lors du troisième. « C’était vraiment un bon combat et c’était très serré, mais c’est certain qu’en étant à Thetford plutôt que chez nous, les 800 personnes dans le public n’étaient pas là pour nous encourager, donc cela a peut-être eu un impact sur la décision finale », affirme M. Beaupré.

William St-Pierre a également subi une défaite, « mais lui et son adversaire ont remporté la distinction du meilleur combat de la soirée. William s’est très bien battu », ajoute son entraineur.

Au tour des jeunes

Le Club de boxe 376 participera à deux compétitions qui auront lieu en mai à Saint-Gabriel-de-Valcartier. Le premier événement sera l’occasion pour des jeunes de la catégorie « fun boxe » d’entrer sur le ring pour la première fois dans une compétition. Dans cette classe, on retrouve des sportifs entre 8 et 10 ans et les coups à la tête sont complètement interdits. On retrouvera aussi d’autre catégories de jeunes boxeurs lors de cette compétition. Samuel Savard, Victor Mercier, Jacob Mercier et Justin Guichard représenteront le Club de boxe 376.

Styves Beaupré affirme que de plus en plus d’enfants en bas âge s’intéressent à ce sport dans la région. Il est d’avis qu’il s’agit d’une bonne relève pour le Club, car ils ont le temps de progresser dans ce sport. C’est aussi d’un bon entrainement pour les jeunes sportifs qui ne souhaitent pas nécessairement faire de la compétition.

$!Des jeunes qui suivent des cours en « fun boxe » au Club de boxe 376. (Photo de courtoisie)

Un deuxième gala pour les boxeurs un peu plus âgés se tiendra le même jour et le Club de boxe 376 y aura également des représentants. Les pugilistes sur le ring seront François Savard, Éric-Olivier Riendeau et Oleksandr Zalizniak.

Les Jeux du Québec dans la mire?

Selon M. Beaupré, le Club de boxe 376 aimerait beaucoup avoir un représentant qui tenterait sa chance aux prochains Jeux du Québec dans deux ans. Il souhaite voir quelqu’un de Montmagny ou les environs se battre pour Chaudière-Appalaches dans cet événement provincial. L’entraineur précise que la catégorie d’âge est très limitée pour cette compétition, donc peu de ses jeunes seront admissibles mais il affirme que si un boxeur qui aura entre 15 et 16 ans au moment de la compétition a le potentiel et souhaite faire les qualifications, le Club travaillera avec lui afin qu’il se rende le plus loin possible.