Gaudreault à Granby, Paré et Prévost à St-Georges?

Photo de Eric Maltais
Par Eric Maltais
Gaudreault à Granby, Paré et Prévost à St-Georges?
Un nouveau casse-tête se présente pour Simon Olivier

Yan-Cédric Gaudreault, le meilleur pointeur de l’histoire de l’Everest de la Côte-du-Sud, a appris au cours des derniers jours qu’il appartient maintenant à l’Inouk de Granby. Les droits sur le hockeyeur avaient été acquis dans le cadre de la transaction qui a amené le gardien de 20 ans Marc-André Dufour à Montmagny le 10 janvier dernier. La nouvelle a été publiée sur le site Facebook de l’équipe.

En 69 matchs avec l’Everest, Gaudreault a inscrit 58 buts et obtenu 87 aides pour un total de 145 points, soit une moyenne de 2,10 points par rencontre. Il a joint le club sélect des « 100 » points en une saison l’an dernier, avec une récolte de 106. À sa première année sur la Côte-du-Sud, il avait été rappelé le 10 janvier pour finir la saison avec le Titan d’Acadie Bathurst, y disputant 42 parties. Échangé du Titans aux Tigres de Victoriaville, il y aura disputé cinq rencontres l’hiver dernier. Cette formation de la LHJMQ a plutôt rappelé l’ailier Olivier Pouliot, de l’Everest, en janvier dernier.

Pour revenir à l’échange de Gaudreault, la facture est plutôt salée pour l’équipe de Montmagny, considérant la fin de saison abrupte et l’absence de séries. «Marc-André était le gardien le plus convoité lors de la dernière période des échanges de la LJAAAQ. Nous pensions sincèrement que son acquisition, jumelée à la présence de Jonathan Labrie, une recrue de 17 ans, allait nous permettre de faire un bout de chemin en séries. Nous avions le meilleur tandem dans les buts du circuit. Des fois, on prend des décisions qui nous permettent de croire en nos chances. Mais aujourd’hui, il faut vivre avec… », a lancé Simon Olivier, l’homme de hockey qui a été mis en nomination pour le titre de « directeur général » de l’année pour une deuxième année consécutive.

L’entraîneur et directeur général profite d’ailleurs des dernières heures pour faire l’évaluation du potentiel qu’il a sous la main en vue de la prochaine campagne. Il souhaite conclure des transactions afin d’améliorer son rang de sélection en vue du repêchage. La date d’ouverture des transactions a d’ailleurs été fixée au premier juin prochain.

M. Olivier ne compte que sur des sélections en 3e, 5e et 7e rondes à la suite d’échanges conclus antérieurement. Il faut savoir que la formation junior de la Côte-du-Sud peut aligner jusqu’à 55 joueurs sur sa liste de protection, mais plusieurs de ceux-ci ne se présenteront jamais à Montmagny pour diverses raisons.

Le coin des rumeurs…

Des rumeurs ont d’ailleurs commencé à circuler concernant ces joueurs de liste, comme on les appelle dans le jargon du hockey. Ainsi, l’Everest pourrait laisser aller les droits sur des joueurs originaires de Chaudière-Appalaches au profit de la Beauce qui vivra son année d’expansion en 2020-2021. Ainsi, Jonathan Prévost pourrait y amorcer une carrière junior AAA, tout comme le joueur de 19 ans Sammy Paré, qui évoluait l’hiver dernier avec Victoriaville, dans la LHJMQ. En 83 matchs avec les Tigres, il a inscrit 14 buts, 14 aides pour 28 points.

Rappelons qu’aux dernières Assises de la LJAAAQ à St-Jean-Sur-Richelieu, M. Olivier avait été très actif. Il faut aussi savoir qu’il compte à ce jour sur quatre joueurs de 20 ans en vue de la prochaine saison : le gardien Olivier Bolduc, qui a complété la dernière année à Val-d’Or dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, et les défenseurs Xavier Parenteau, Vincent Drolet et Charles Hébert. Voilà une défensive qui prend de l’âge…

Organisation de l’année

Par ailleurs, le président Pierre Bouffard a accueilli avec fierté le titre d’« Organisation de l’année » dans le circuit. Rendant hommage à l’ensemble des bénévoles, M. Bouffard a souligné que l’Everest était en lice pour cet honneur pour une 2e saison consécutive.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de