20 avril 2024

Aimer l’école, un robot à la fois

L’équipe de robotique Les Pionniers de l’École secondaire Bon-Pasteur de L’Islet rejoindra la délégation canadienne afin de participer aux championnats mondiaux Défi Techno First (FTC) qui se dérouleront à Houston du 17 au 20 avril 2024, après s’être illustrée lors de la finale provinciale qui avait lieu il y a quelques semaines à l’École Jeanne-Mance de Montréal.

Rencontrés à leur local de robotique aménagé dans les combles de l’édifice en pierre surplombant la bibliothèque, Éric St-Pierre, enseignant de sciences et responsable du programme de robotique, Stéphane Couture, mentor et technicien en instrumentation-
contrôle chez Rousseau Métal, Raphaël Journeault, mentor et étudiant en sciences de la nature au Cégep de La Pocatière, Matys Gamache Poitras, étudiant de 5e secondaire, Jérémy St-Pierre, étudiant de 4e secondaire et Félix-Antoine Couture, étudiant de 4e secondaire étaient particulièrement fiers de leur accomplissement et enthousiastes de parler de leur projet.

‘’Notre devise est The sky is the limit, but it’s not our limit. Oh que oui, je suis fier de nos jeunes’’, s’exclame l’enseignant.

‘’Le défi FTC consiste à créer un robot qui effectue différentes missions dans une aire de jeu, permettant aux équipes de remporter des points. L’une consiste à expédier un avion de papier, l’autre à récupérer au sol des pixels de plastique pour les déposer sur une plaque verticale et la dernière à suspendre l’engin sur un barreau’’, explique Jéremy.

D’ailleurs, les prouesses exécutées par le robot des Pionniers, dénommé 18017, sont particulièrement impressionnantes. L’engin se déplace dans toutes les directions avec aisance. Il déploie son bras mécanique afin de récupérer des pixels au sol avec précision. Il projette même un avion de papier sans difficulté sur plusieurs mètres.

Concrètement, au début de l’année scolaire les équipes sont informées du défi proposé pour l’année à venir. Par la suite, elles s’activent pour construire et programmer leur robot en prévision d’une compétition en équipe. Introduit au Québec en 2019, ce programme a pour objectifs de développer et pratiquer les principes d’ingénierie tout en réalisant la valeur du travail acharné, de l’innovation et du travail d’équipe.

‘’Pour la compétition provinciale du 16 mars dernier à Montréal, nous étions prêts. Nous avions effectué plusieurs pratiques, nous savions à quoi nous attendre. Quand la compétition a commencé, nous étions plus hésitants. Mais nous nous sommes ajustés au fur et à mesure de la compétition, énonce Raphaël. Au bout du compte, les Pionniers ont atteint la finale de la compétition et ils remporté la quatrième position, parmi trente-deux autres équipes.

Le jury a octroyé le prix Inspire à l’équipe de la Côte-du-Sud, visant à récompenser une équipe s’étant particulièrement démarquée tout au long de la compétition. ‘’C’est à ce moment que nous avons appris que nous allions aux Championnats mondiaux à Houston. Nous avons alors laissé éclater notre joie !’’ décrit Matys.

Direction Houston

les Pionniers s’envoleront donc pour Houston afin de participer à ces championnats du 17 au 20 avril prochain. Cet événement, commandité par la NASA et Google, est d’envergure majeure. Au total deux-cent-vingt-quatre équipes seront présentes, dont cinquante-neuf équipes dans la catégorie FTC. Plus de 46 000 visiteurs sont attendus pour l’occasion. ‘’Notre objectif est de se donner au maximum et de s’amuser. Aller à Houston, c’est déjà un grand succès pour nous’’, déclare Raphaël.

Aimer l’école grâce à la robotique

L’expérience vécue par les jeunes Pionniers porte fruit au-delà de la compétition elle-même. ‘’Grâce à la robotique, j’ai une plus grande motivation pour l’école. Lorsque je sais que j’ai cette activité à la fin de la journée, j’ai le goût de venir en classe le matin’’, déclare Félix-Antoine. D’ailleurs, plusieurs de ses comparses ont pris goût à l’ingénierie et souhaitent faire des études supérieures dans le domaine.

Stéphane Couture souligne qu’il est important pour lui de s’impliquer pour les jeunes de la Côte-du-Sud. Il souhaite propager l’engouement pour les sciences chez eux.

‘’Nous avons été capables de réaliser ce beau projet grâce à l’appui de nombreux partenaires locaux’’, avance M. St-Pierre. Ce dernier prévoit qu’un budget de 20 000 $ sera nécessaire afin de permettre aux Pionniers de participer aux Championnats mondiaux à Houston. Présentement, l’équipe effectue une levée de fonds afin de couvrir ces frais. L’enseignant invite tous les partenaires intéressés à les soutenir dans cette aventure à contacter la direction de l’École secondaire Bon-Pasteur ou lui-même directement.

D’ores et déjà, M. St-Pierre annonce que l’équipe de robotique des Pionniers sera de retour en 2024–2025, et qu’elle bâtira sur l’expertise cette année.