23 juillet 2024

Des animaux errants de Montmagny maltraités

Escouade Canine MRC, l’organisme mandaté par la Ville de Montmagny depuis trois ans pour la gestion des animaux domestiques et errants sur son territoire a récemment dû fermer ses portes après que le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) lui ait retiré son permis d’exploitation. Cette décision serait motivée par de sérieux cas de maltraitance des pensionnaires poilus sous sa garde.

Dans un avis public publié le 20 décembre 2023 sur son site web, la municipalité indiquait : « Pour s’assurer du bien-être des bêtes rescapées, la Ville de Montmagny travaille en collaboration avec l’Escouade Canine MRC. »

Or, le Journal a eu accès à quatre plaintes logées par des témoins entre janvier et avril 2024 au MAPAQ au sujet des activités de l’organisme. Elles révèlent les conditions horribles, répugnantes et révoltantes dans lesquelles étaient plongées les chats rescapés.

« Les consignes données par la MAPAQ ne sont pas respectées (cages toujours petites, bols toujours renversables, litières toujours trop petites). Des chats sont laissés sans soin dès la présence de premiers symptômes de maladie et meurent seuls dans leur cage. Pas de vétérinaire. Pas de technicienne en santé animale. Lors de transports, les chats qui sortent de chirurgie sont dans des cages à l’arrière du pickup sous des températures négatives. Des chats malades sont abandonnés dans des fossés ou dans des bois. [...] De plus, dans le bureau de l’ancien TSA, il y a une pochette de “chat décédé” dans le deuxième tiroir de classeur », indique l’une d’entre elles. Les autres plaintes ont toutes d’effroyables similarités : elles font état de chats malades, abandonnés, déshydratés et dans un état moribond. Elles révèlent aussi la disparition soudaine et mystérieuse de plusieurs d’entre eux.

Ces signalements ont fait l’objet d’une enquête par le MAPAQ. Au terme de celle-ci, le 26 avril 2024, elle a révoqué le permis d’exploitation d’Escouade Canine MRC, ce qui est la plus grave sanction qu’elle peut imposer, car elle a entrainé sa fermeture.

Le propriétaire et une employée accusés

De plus, parallèlement au MAPAQ, la Sûreté du Québec a mené une enquête sur les activités d’Escouade Canine MRC. Elle s’est soldée par deux arrestations, soit celle de Simon Bédard, propriétaire de l’organisation, et celle d’une employée, Eve Chaussée. Ils font face à des chefs d’accusation en lien avec la cruauté animale, notamment d’avoir volontairement tué des animaux ainsi que d’avoir volontairement causé à des animaux une douleur, une souffrance, une blessure, sans nécessité.

Aussi, l’homme est accusé de deux chefs de conduite avec les facultés affaiblies, et la femme d’avoir possédé de la cocaïne alors qu’elle était au volant d’un véhicule de son employeur. Ces procédures judiciaires se poursuivront au cours des prochains mois au Palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce.

La Ville de Montmagny réagit

Invitée à commenter la situation d’Escouade Canine MRC, une porte-parole de la Ville de Montmagny indique : « Bien entendu, les gestionnaires municipaux [...]portent une attention particulière à ce dossier qui fait les manchettes depuis quelques mois. [...] Les allégations de cruauté animale sont effectivement préoccupantes. Parallèlement aux actions entreprises pour obtenir des indications au sujet de la conformité des lieux et du bien-être des animaux chez Escouade Canine MRC, la Ville est à la recherche d’alternatives pour gérer la problématique d’animaux errants ».

De plus, suite aux questions du Journal, elle a ajouté une mise en garde sur son site web à propos d’Escouade Canine MRC. De plus, de nombreuses questions sur les vérifications qu’elle a effectuées sur les activités de l’organisme au fil des années demeurent toujours sans réponse.