20 juillet 2024

Une nouvelle plateforme pour favoriser l’activité physique chez les personnes handicapées

Une nouveauté vient de voir le jour dans Chaudière-Appalaches pour les personnes vivant avec un handicap moteur ou sensoriel. Grâce au site web tandemactif.com, elles seront jumelées à un accompagnateur avec qui elles pourront faire des activités sportives.

Le projet est l’initiative des Associations régionales des loisirs pour personnes handicapées de Chaudière-Appalaches (ARLPH-CA) et de la Capitale-Nationale (ARLPH-CN). L’idée a d’abord germé dans l’esprit de Diana Lim, une personne vivant avec un handicap moteur qui souhaitait trouver le moyen d’être plus active.

Amélie Richard, directrice de l’ARLPH-CA, explique que six activités sont présentement offertes, soit la randonnée, la planche à pagaie, le vélo, le kayak, le ski de fond et l’escalade sur le site web. Elle ajoute que d’autres occupations s’y grefferont en fonction de la demande.

« Cette plateforme de jumelage répond à un réel besoin qui n’était pas comblé dans la région. Jusqu’à présent, pour les personnes à mobilité réduite souhaitant être actives, il y avait seulement des séances de groupe, et leur nombre était très limité », affirme Mme Lim.

Lancé la semaine dernière, le site web a déjà recueilli ses premières demandes. L’organisme recrute présentement des accompagnateurs. « La plateforme est ouverte pour tous. Par contre, idéalement, si une personne souhaite être accompagnateur, elle doit déjà pratiquer le sport visé. Elle doit aussi être ouverte à notre clientèle » explique la directrice, en ajoutant que chaque candidature est étudiée sérieusement et qu’une recherche d’antécédents judiciaires est effectuée.

« L’activité physique pratiquée par les personnes handicapées leur aide beaucoup à développer leur autonomie et à éviter le déconditionnement. Nous l’avons vu durant la pandémie, le manque de sport a entrainé une dégradation de plusieurs handicaps. Avec tandemactif.com, elles auront une grande flexibilité pour pratiquer leur sport de prédiclection, à l’endroit de leur choix, selon leurs disponibilités » ajoute Mme Lim.

Ce projet est unique aux régions de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale. Néanmoins, ses fondateurs souhaitent le lancer à la grandeur de la province. Il a été rendu possible grâce à une aide financière de 190 000 $ du gouvernement du Canada versée par le biais du Fonds de relance des services communautaires.