Des pratiques parentales pour contrer le décrochage scolaire

Photo de Katy Desjardins
Par Katy Desjardins
Des pratiques parentales pour contrer le décrochage scolaire

Les Journées de la persévérance scolaire se tenaient du 14 au 18 février dernier. Pour l’occasion, les Partenaires pour la réussite éducative en Chaudière-Appalaches (PRÉCA) ont révélé les résultats d’une étude sur la réussite scolaire dans la région. L’association y présente quelques pratiques parentales qui semblent avoir un impact sur le succès que connaitront les jeunes à l’école.

En Chaudière-Appalaches, faire la lecture aux tout-petits semble être une activité très pratiquée. Environ 62% des parents le font au moins quelques fois par mois pour leurs enfants de 0-5 ans, ce qui serait supérieur à la moyenne québécoise. Environ 35% le feraient de façon quotidienne. Un enfant à qui un parent fait quotidiennement la lecture vers l’âge d’un an et demi présenterait un taux de réussite plus élevé aux épreuves de français en 6e année selon PRÉCA.

La connaissance des nombres chez les enfants semble aussi influencer positivement leurs résultats scolaires. PRÉCA révèle que les jeunes qui connaissent mieux les nombres à la maternelle réussiraient mieux dans toutes les matières en 4e année.

Le soutien des parents

En 2016-2017, 32,5% des garçons disent bénéficier d’un niveau élevé de soutien social dans l’environnement scolaire. Ce taux passe à 38,5% pour les filles.

Selon PRÉCA, la motivation et la persévérance sont les préoccupations les plus importantes des parents en ce qui concerne l’école. Plus de 95% considèreraient qu’il est facile pour eux de rappeler à leurs enfants qu’il est possible de s’améliorer et d’encourager les progrès. Toutefois, environ 14% admettent qu’il est difficile d’être un parent structurant et d’aider son enfant à devenir autonome.

Plusieurs parents semblent s’intéresser aux communications avec l’école de leurs enfants. Plus de 90% se disent satisfaits de leur relation avec l’établissement scolaire et lire les informations qui leur sont adressées par l’école et répondre en cas de besoin. Même si plus de 80% des parents considèrent que les réunions pour améliorer le fonctionnement de l’école sont importantes, seulement 23% déclarent participer régulièrement.

En Chaudière-Appalaches, environ 88% des parents participent aux rencontres sur les apprentissages et le cheminement des enfants. Un peu plus de 60% disent prendre part aux événements sportifs, culturels et sociaux. Environ 45% participeraient aux activités concernant les métiers et les programmes d’études possibles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires