22 juin 2024

L’École secondaire de Saint-Paul inaugure le Skatepark Bois Daaquam

L’École secondaire de Saint-Paul a souligné l’inauguration du Skatepark Bois Daaquam en compagnie des élèves et des partenaires. Évalué à 245 000$, le projet avait été annoncé en octobre dernier et visait à améliorer les habitudes de vie des jeunes en limitant le temps qu’ils passent devant un écran et à offrir une alternative au vapotage. Le nouveau skatepark des rampes et une gamme de sauts conçus pour les planches à roulettes et les trottinettes. Le projet avait été lancé par l’École secondaire après que l’aménagement d’un skatepark fut choisi par le gouvernement des élèves comme solution afin d’offrir aux jeunes une alternative au vapotage et aux écrans et pour promouvoir les saines habitudes de vie par la pratique d’une activité sportive. Après avoir obtenu les sources de financement nécessaire, le projet fut annoncé en octobre 2022 et la construction des infrastructures nécessaires s’est terminée lors de l’été 2023.

La majorité du financement fut octroyé par la MRC de Montmagny avec la collaboration des huit municipalités du sud, soit Saint-Paul-de-Montminy, Notre-Dame-du-Rosaire, Sainte-Euphémie-de-la-Rivière-du-Sud, Sainte-Apolline-de-Patton, Saint-Fabien-de-Panet, Sainte-Lucie-de-Beauregard, Saint-Just-de-Bretenière et Lac-Frontière. Le directeur du Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud, Jean-Marc Jean, a également profité de l’inauguration pour souligner le travail réalisé par la directrice de l’École secondaire de Saint-Paul, Julie Bilodeau, dans la réalisation de ce projet.

L’entreprise Bois Daaquam, qui exploite une usine à Saint-Just et une à Saint-Pamphile, a accepté d’être le partenaire principal du projet en échange d’une commandite de 30 000 $ sur 10 ans. « Ce fut une grande fierté pour moi de voir le nom de mon entreprise associé à la relève, à vous les jeunes. Nous sommes fiers d’avoir participé à un projet aussi mobilisateur et qui fut choisi par les jeunes. […] On dit souvent qu’il n’y a rien dans notre région. Aujourd’hui, nous n’inaugurons peut-être pas une piscine olympique, mais au moins nous avons un beau skatepark qui représente notre région et répond aux besoins de nos jeunes », affirme Christian Dionne, directeur chez Bois Daquaam. Plusieurs autres entreprises de la région ont également décidé de s’impliquer financièrement. Afin d’assurer la sécurité des élèves, plusieurs règlements seront imposés aux utilisateurs. Par exemple, le port du casque est obligatoire et il est interdit de faire du skate ou de la trottinette alors que la surface est mouillée. Des cours de skate se tiennent aussi à l’école depuis le début de l’année scolaire. Toujours en collaboration avec la MRC, Philipe Beaumont, agent Place aux jeunes, a accepté de parrainer l’école avec l’aménagement de ces installations. Il mettra aussi son expérience de skateur au profit des jeunes en offrant des cours.

Articles reliés