26 février 2024

Une immersion dans le système solaire

La Corporation ciel et marée lance cette semaine sa campagne de sociofinancement sur la plateforme La Ruche. L’organisme demande l’aide de la population afin de faire l’achat d’un planétarium gonflable avec lequel il pourra se déplacer dans les écoles et les camps de jours afin de faire découvrir le ciel et l’astronomie aux jeunes.

La Corporation ciel et marée a vu le jour en 2018 afin de créer une nouvelle offre touristique en astronomie dans la région selon son président Denis Martel. Dans les dernières années, l’organisme a animé des ateliers dans des lieux publics ou des camps de jour, sa mission étant de rendre accessible la science en la vulgarisant. Une grande partie des connaissances scientifiques que souhaite partager la Corporation portant sur l’astronomie, elle se lance dans un nouveau projet qui permettra de découvrir le ciel étoilé à toute heure du jour, beau temps mauvais temps : un planétarium gonflable. La structure aura un diamètre de 5 m. M. Martel explique que la grandeur choisie était limitée par la hauteur du local de la Corporation à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud. À l’intérieur, la surface sera noire et complètement opaque afin que le projecteur puisse faire apparaitre l’image d’un ciel. Une dizaine de cartes du ciel sera disponible dès l’achat, la Corporation choisira ce qu’elle projettera selon les connaissances qu’elle souhaite partager. Il sera aussi possible pour l’organisme de programmer ses propres cartes. Le planétarium que la Corporation a choisi d’acquérir est fabriqué par la compagnie européenne Immersive Adventure. Il s’agit du dernier modèle qu’offre l’entreprise. M. Martel précise qu’il a été repensé pendant la période de pandémie afin d’améliorer la ventilation à l’intérieur de la structure.

15 000 $ à amasser Toujours selon M. Martel, l’achat de l’équipement couterait 75 000 $ à la Corporation entre ciel et marée. Une majeure partie du financement a déjà été confirmée, car la MRC de Montmagny a accepté d’investir 60 000 $ via le Fond régions et ruralité volet 2 et 3. Il resterait donc 15 000 $ à amasser, soit 20 % du montant total. La MRC de Montmagny aurait alors conseillé à M. Martel de lancer une campagne de sociofinancement afin d’amasser les fonds manquants. La plateforme La Ruche fut sélectionnée afin d’accueillir le projet. Il est possible de trouver la campagne de la Corporation le site web de la plateforme en sélectionnant la région de Chaudière-Appalaches. Même si la campagne fut officiellement lancée le 10 juillet, M. Martel avait quand même déjà commencé son travail afin de trouver des sources de financements supplémentaires. La Caisse Desjardins de Montmagny a confirmé un don de 3 000 $ pour le projet, la Fondation Richelieu de 2 000 $ et le député de Côte-du-Sud, Mathieu Rivest, de 1 000 $. Si les gens sont très généreux, la Corporation a aussi d’autres projets à réaliser si elle amassait des fonds supplémentaires. Le président mentionne, entre autres, que l’organisme aimerait se doter de lunettes de réalité virtuelle afin de faire vivre une expérience immersive aux participants lors de ses ateliers. Comme il s’agit d’une campagne de sociofinancement, la Corporation offre plusieurs récompenses en échange d’un don, passant d’un cours d’initiation à l’astronomie à une présentation dans le nouveau planétarium.

Opportunité touristique M. Martel voit dans cette infrastructure une opportunité pour la région de se démarqué par son offre en touristique en astronome. Il explique qu’elle bénéficie déjà de la présence du Club d’astronomie Le Ciel étoilé à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud qui dispose de plusieurs télescopes dont un de très grande taille. L’observatoire du mont Mégantic aurait d’ailleurs acquis le même il y a plusieurs années après que son équipe est venue visiter les installations de Saint-Pierre. Le président explique que la nouvelle structure gonflable sera aussi unique en son genre, car l’organisme qui en possède un le plus près serait dans la région de Montréal. Il sera donc possible d’accueillir les amateurs d’astronomie dans le local de la Corporation à Saint-Pierre.

Le caractère gonflable de l’installation permettra également d’aller sur la route avec cette dernière. L’organisme souhaite par exemple visiter les écoles ou les camps de jour, mais M. Martel mentionne qu’il sera aussi possible de l’amener à plein d’autres endroits, même les résidences de personnes âgées. Il serait également possible de le déployer dans les grands événements. La Corporation vise toutefois plus que la région de Montmagny pour ce projet. Selon M. Martel, elle souhaite offrir ses services un peu partout en Chaudière-Appalaches, ainsi que dans la région de la Ville de Québec, comme elle sera la seule à posséder cette attraction. Il ajoute qu’il y a beaucoup de clubs d’astronomie dans la grande région de Québec qu’il serait possible de rejoindre avec ce projet.